Championnat ECF 2014 – Bourgogne

octobre 13, 20140 Comments


Les championnat de la fédération européenne de canicross approchaient à grand pas et je savais déjà que ma petite Nerka aurait du mal à être à la hauteur de l’évènement…. ce week-end serait dans tous les cas au moins l’occasion de retrouver des personnes super cool, des amis…. et puis l’occasion de me frotter à des super sportifs….

Depuis le mois de juin les astreintes à répétition m’avait contraint à laisser les chiens enfermés au parc. 
A cela il a fallu rajouter un mariage au mois de juillet, 5jours de vacances au mois d’aout (les seul vacances de l’année loin de la maison pour faire autre chose que du caniVTT), quelques jours d’arrêt maladie suite à des malaises (merci la fatigue excessive)….
Le mois de Septembre était censé être un peu plus calme sur le plan professionnel et l’occasion de préparer au mieux la jeune chienne à cet objectif majeur mais voilà que Nerka se retrouve en chaleur et complètement au bout du rouleau durant plusieurs semaines. Une fois les chaleurs terminées Nerka reste fatiguée et démotivée, un utérus 2 fois plus gros que la normal, un chienne moins joyeuse et volontaire qu’à ses habitudes: les hormones de madame lui jouent des tours!
 

Bref nous abordions cette échéance avec pas mal d’appréhension.
Si pour Nerka la course s’annonçait plutôt difficile pour ma part c’était un peu l’inverse: les derniers mois avaient été difficiles avec beaucoup de fatigue, des petites blessures et des passages un peu à vide mais je n’avais jamais lâché le morceau et m’accrochant toujours à mes objectifs.
Je n’avais pas hésité à mettre le réveil à 5h30 le matin afin d’effectuer mes séances de home trainer de 6h à 7h le matin et enchaîner sur de grosse journée de travail…. j’avais mis à profit le moindre temps de libre pour m’entrainer au mieux.
Mon entrainement ne pouvait pas être beaucoup mieux compte tenu de la situation et je savais qu’à aucun moment je ne regretterais le résultats, quel qu’il soit.
 

A quelques semaine de ces championnats j’espérais pouvoir compenser le manque d’entrainement de ma chienne en donnant un maximum sur mon VTT…. mais mes espoirs se sont envolés dés la première manche de ce championnat …. 

tracteur champ

L’accès à la stake est impraticable à notre arrivée à Toulon sur Arroux, c’est en tracteur que les camping-car  se mettent en place


Nous arrivons donc dans la nuit du jeudi au vendredi sous une pluie battante en Bourgogne.
La nuit est courte et le réveil difficile le vendredi matin. Le stress commence déjà à monter tout doucement. Retrait du dossard, contrôle vétérinaire, repérage, repérage et re-repérage…. me voilà couverte de boue!
Un parcours glissant à souhait: rien de tel pour me rendre heureuse!
 
Après une cérémonie d’ouverture et un repas super sympathique en compagnie de collègues toujours aussi cool me voici au dodo pour une nuit bien agitée.

nettoyage VTT

Nettoyage du VTT dans un petit ruisseau afin d’avoir un VTT prêt pour la course du lendemain


Le samedi: 

J’ai du mal à fermer l’oeil cette nuit là, je doute de ma chienne, je sais que pour compenser son manque d’entrainement il va falloir tout donner et prendre des risques. Je me réveille le matin complètement stressée: si je ne prend pas de risques aujourd’hui je sais que je vais le regretter ….
1h avant je commence le petit rituel qui est censé me détendre et me préparer au mieux à cette manche: échauffement comme ma coach me l’a demandé, petite bouteille d’eau à disposition, de quoi me couvrir, un VTT prêt….. Muriel assure le rôle de handleuse d’une main de maître et récupère la petite Nerka avant que je ne la perturbe trop.
Ma voilà sur la ligne de départ et la tête dans ma course: j’oublie toutes mes interrogations, je déconnecte et m’apprête juste à donner le maximum de moi même.
 

https://www.facebook.com/video.php?v=10204324446064852


Le départ est plutôt mitigé et Nerka donne sans être à fond pour autant mais très à l’écoute la chienne ne commet aucune erreur et n’en commettra d’ailleurs aucune du week-end! J’enchaine les virages dans la gadoue avec des trajectoires propres et fluides. Sur la montée je donne tout ce que j’ai en moi pour ne pas solliciter ma petite chienne, elle m’apporte une aide précieuse dans quelques passages très glissants mais se contente de mettre la longe en traction dans les montées. J’attaque alors la descente et la Nerka explose rapidement. La chienne passe au petit galop et prend même le trot de temps à autre, je sais alors que le retour va être très long et qu’il sera difficile d’accrocher la 3ème place. Sur le dernier kilomètre Nerka s’arrête à 2 reprises en me regardant l’aire perdue, je la pousse de la main pour la remettre devant mon VTT. Arrêté au milieu de la piste avec un chien qui ne veut plus avancer je suis un peu anéantie et dépitée. 
Nerka reprend un petit galop qui nous permet de franchir malgré tout la ligne d’arrivée et j’apprend alors avec surprise que nous ne sommes qu’à 2secondes du 3ème meilleur temps: le podium n’est pas loin! 

arrivée1

arrivéeL’arrivée du Samedi…. une arrivée toute en gadoue

soirUn couché de soleil en Bourgogne


Le dimanche: 

La nuit du samedi au dimanche sera terriblement longue. A plusieurs reprise je rêve que j’effectue la 2ème manche et termine 4ème de ma catégorie, à plusieurs reprises je vie mal cette situation….  Au moment où le reveil sonne enfin j’appréhende plus que jamais cette 2ème manche. 
Le terrain est moins glissant que la veille ce qui ne joue pas en mon avantage. La jeune Nerka a déjà fait son maximum la veille et j’ai peur qu’elle ne termine pas cette 2ème manche…. 
Nous prenons donc le départ avec pour objectif de donner encore une fois le maximum. Nerka court devant le VTT mais ne m’apportera aucune aide sur cette étape! Je pédale en donnant tout derrière, je détend la longe qui me sépare de Nerka des que le parcours devient plus plat. Arrivée en haut du parcours je me sent mal, les bronches qui brûlent mais je continue malgré tout. J’attaque la descente mais Nerka n’avance pas plus qu’à la montée, la longe se détend et passe au milieu des postérieurs de Nerka ce qui m’oblige à freiner encore et encore, j’essaye de la motiver sans grand succès.
La petite chienne repassera au trot une paire de fois puis reprendra toujours le petit galop sans jamais s’arrêter. 

Nous franchissons la ligne d’arrivée en ayant donné tout ce que nous avions mais malheureusement sans reprendre de temps sur les 3 concurrentes qui me précédaient. 

arrivée2


Un pied de podium pour Nerka et moi cette année. 
Plus que jamais notre week-end à illustré à quel point il faut faire équipe avec son chien si l’on souhaite obtenir de bons résultats. J’avais pris pour habitude d’être le maillon faible de notre équipe et voilà qu’aujourd’hui les rôles s’inversent. 

Nous terminons donc 4ème: au pied du podium!
Maigre consolation: nous réalisons le 4ème meilleur temps français de ce week-end en caniVTT derrière 2 hommes et 1femme.


  

Filed in: NewsRésumés de Courses


Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/annefull/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273